la Maison des Musiques Mandingues

« la Maison des Musiques Mandingues » est un projet musical qui a pour objectif de créer la première école de musique en Guinée.
 

Ce projet est parrainé par Kaabi KOUYATÉ, l’un des plus célèbres porte-parole de la culture guinéenne. (fils cadet du grand Sory Kandia KOUYATÉ).

Ce projet est porté par Laurent CHEVALLIER, membre de Guinée Solidarité Bordeaux, entre autre réalisateur de films sur la Guinée :

  • « L’enfant noir »
  • « Circus baobab »
  • « Momo le doyen »
  • « La trace de Kandia »
  • « Djembéfola »

Laurent Chevallier

La Maison des Artistes

En avril 2007 , le collège de jazz de Marciac (Gers, France) a eu la chance de recevoir la visite de musiciens guinéens, le groupe FOLIFO, composé de certains des plus grands maîtres des instruments traditionnels africains ; kora, balafon, flûte pastorale, bolon, djembé, etc…

Au cours de leur rencontre avec les élèves du Gers, ces musiciens africains ont pu montrer aux élèves comment ils ont appris à fabriquer leurs instruments et comment ils ont appris à en jouer par leurs pères.

En effet, il n’existe aucune école de musique en Guinée ni dans la plupart des pays africains.

Le groupe FOLIFO est composé des anciens musiciens de Momo Wandel SOUMAH, le doyen du jazz africain.

Momo était né en 1926 en Guinée et il s’y est éteint le 15 juin 2003.

C’est en hommage à ce doyen et pour tenter de poursuivre le chemin tracé par ce pionnier de la musique africaine qu’est né ce projet de :

« la Maison des Musiques Mandingues »

La Maison se veut un lieu associatif, à vocation pédagogique, un lieu de rencontre à Conakry, entre la culture guinéenne et les autres cultures.

Un lieu équipé pour mettre en mémoire sur support numérique et diffuser le savoir de ces artistes avant qu’ils ne disparaissent.

Un lieu d’enseignement par les grands maîtres de cette musique ( issus de grands ballets nationaux, ensemble instrumental, etc…) avec classes de musique mais aussi de formation générale, alphabétisation, calcul, pour que les jeunes artistes possèdent en sortant un bagage général et pas seulement musical.

Un lieu de fabrication d’instruments, de costumes, un lieu de vente et d’échanges selon le système du commerce équitable.

Un lieu de projections de films musicaux mais pas seulement… Films guinéens ou regards sur la Guinée par des réalisateurs étrangers.

Un lieu où l’on pourra écouter en plein air et dans de bonnes conditions de la musique acoustique, traditionnelle, afro jazz, etc…

A noter les tarifs, entrée, boissons, restauration légère,  seront « locaux » pour permettre à de nombreux Guinéens d’avoir accès aux programmes proposés par « la Maison des Musiques Mandingues » et devront permettre à l’association qui le gère de fonctionner en salariant quelques jeunes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le projet est en stand by car le terrain basé à Dubreka reste inondable malgré les travaux de drainage : un autre terrain est envisagé.

 

Publicités